OFFRES PROMOTIONNELLES - ARNAQUES INFOS

RÉSEAU ANTI-ARNAQUES
Aller au contenu

Menu principal :

OFFRES PROMOTIONNELLES



OFFRES DE REMBOURSEMENT

LE RÉSEAU ANTI-ARNAQUES OUVRE UN DOSSIER D'ENQUÊTE

Vous avez acheté un produit bénéficiant d'une offre promotionnelle "1er achat remboursé" ou "satisfait ou remboursé".

Vous avez adressé les justificatifs nécessaires.

Malheureusement, de multiples écueils risquent d'apparaître : délais de remboursement, demande de remboursement qualifiée de non conforme par la société de gestion, perte de votre demande…

N'hésitez pas à transmettre votre témoignage au Réseau anti-arnaques :




SAGEMCOM NE REMBOURSE PLUS

En avril 2016, un consommateur fait l’acquisition d’un décodeur de marque SAGEMCOM DT84 HD (prix d’achat : 37,90 €).

Ce modèle fait l’objet d’une offre de remboursement publicitaire (15 €).

Un délai de deux mois est annoncé pour que le remboursement soit effectif.

À ce jour, ce client n’a toujours pas été remboursé et le prestataire en charge de la gestion de l’opération promotionnelle – CUSTOM PROMO – indique ne pas avoir reçu le budget correspondant.


Le 2 janvier 2017





LES COMBINES DES OFFRES DE REMBOURSEMENT PUBLICITAIRE

Qui ne s’est pas laissé tenter par l’achat d’un produit bénéficiant d’une offre de remboursement publicitaire (ODR) ?

Différentes techniques vont permettre au professionnel de limiter le nombre de remboursements effectifs :

c exiger de nombreux justificatifs (preuve d’achat, ticket de caisse, IBAN, mentions à recopier ou à rédiger) et, imposer des contraintes (par exemple, entourer au stylo le produit concerné sur le ticket de caisse) ;

c fixer un court délai de réponse (par exemple 7 jours) ;

c indiquer que la demande de remboursement n’est pas conforme ou, en cas de réclamation de votre part, prétendre ne pas avoir reçu votre demande ;

c plus rarement, justifier les délais de remboursement par l’attente du déblocage du budget promotionnel par la marque concernée.

Le Réseau anti-arnaques recommande de conserver une photocopie de la demande de remboursement publicitaire et de ses justificatifs, compte tenu des problèmes rencontrés avec les centres de gestion, curieusement souvent domiciliés à Aix en Provence.

En cas de litige, il est plus efficace de contacter le service consommateurs de la marque concernée que le centre de gestion en charge de l’opération promotionnelle.

Le 2 janvier 2017



LA LOGIQUE DE NUTELLA

NUTELLA – une marque du groupe FERRERO - organise jusqu’au 31 mai 2016, pour tout achat d’un pot de pâte à tartiner, une opération promotionnelle "Votre mug personnalisé 100 % offert".

Curieusement, un délai de réponse de 7 jours, à partir de la date d’achat, est imposé sous peine d’invalidation. Autrement dit, une fois ce délai de 7 jours, le client doit s’empresser d’acheter un nouveau pot de NUTELLA pour bénéficier de son cadeau.

Vous pourriez penser que FERRERO s’impose les mêmes contraintes et s’oblige à expédier dans un délai de 7 jours maximum le cadeau promis. Pas du tout : cette société s’octroie un délai de 8 semaines pour tenir son engagement...

Le 11 juin 2016





LE REMBOURSEMENT À 100 % SELON CONFORAMA

Du 13 avril au 10 mai 2016, CONFORAMA promet que 42 produits seront remboursés à 100 %.

Vous songez immédiatement à un remboursement intégral sous forme de chèque ou de virement.

Erreur ! En premier lieu, essayez donc de lire les conditions générales de l’offre promotionnelle parue dans les hebdomadaires TV : sans agrandir à 150 % au photocopieur, ou sans loupe, vous n’aurez pas connaissance des subtilités cachées.

En fait, le remboursement sera effectué sous forme de plusieurs bons d’achat (2 bons pour un produit inférieur à 100 €, trois bons pour un produit supérieur ou égal à 100 €). Mais chaque bon d’achat devra être utilisé en une fois pour le montant minimum indiqué sur le bon ! Par exemple, un bon d’achat de 50 € impliquera d’acheter pour un montant minimum de 125 €

L’impact de cette campagne promotionnelle est fort, la réalité de l’avantage est bien plus réduite car il implique de nouveaux achats.

Le 24 mai 2016





RUBSON NE REMBOURSE TOUJOURS PAS

En 2014, le Réseau anti-arnaques avait dénoncé la réticence de RUBSON (groupe HENKEL) à respecter ses engagements publicitaires dans le cadre d'une opération "100 % remboursé".

Le témoignage d'un consommateur mécontent, en date du 26 août 2015, vient conforter les résultats de ce constat : "J'ai participé le 12 août 2014 à une offre 100 % remboursé Mastic RUBSON. À l'automne 2014, j'ai relancé par mèl pour savoir quand je serai remboursé comme convenu. Il m'a été répondu que mon dossier était parfaitement complet mais que le remboursement demandait un peu plus de temps que prévu. Un an plus tard, toujours rien ! J'ai de nouveau relancé à la mi-août sans résultat jusqu'à présent."

Le 8 septembre 2015





LE PARCOURS DU COMBATTANT CHEZ SONY

Le 30 novembre 2014, ce consommateur achète un appareil photos compact SONY, qui bénéficie d'une offre de remboursement de 50 €.

La demande, accompagnée de tous les justificatifs demandés, est adressée dès le 4 décembre 2014 à CUSTOM SOLUTIONS, société de gestion spécialisée dans ce type d'opérations.

Le client suit de près son remboursement et n'hésite pas à relancer.

Différents arguments sont avancés par CUSTOM SOLUTIONS pour expliquer l'absence de règlement : un justificatif manquant (pourtant fourni dans l'envoi initial mais une nouvelle fois adressé le 7 janvier 2015), le même justificatif toujours manquant et subitement retrouvé devant le mécontentement du client, et enfin l'évocation d'un important retard dans le traitement.

Le 19 février 2015, un mèl et un SMS viennent confirmer : "Votre remboursement lié à l'opération SONY sera sur votre compte très prochainement." Mais, au 20 mars 2015, rien n'était encore fait.

Ce n'est pas la première fois que le Réseau anti-arnaques dénonce les aléas liés au traitement d'une offre de remboursement publicitaire : une fois l'achat effectué, l'objectif ne serait-il pas de décourager le consommateur ?

Le Réseau anti-arnaques, à cinq reprises, a souhaité contacter directement un responsable du service consommateurs ou de la direction du marketing. Mission impossible : toutes les réponses apportées se contentent de communiquer le numéro de téléphone de CUSTOM SOLUTIONS.

Le 13 mai 2015





HOLLYWOOD CASH OU HOLLYWOOD CACHE-CACHE ?

La marque HOLLYWOOD Chewing-gum (groupe MONDELEZ INTERNATIONAL, ex KRAFT FOODS) a organisé, du 1er septembre 2012 au 31 mars 2013, un jeu intitulé "Hollywood Cash" doté de 300 coupons de 1 000 €. Le principe était simple : le consommateur qui découvrait un emballage gagnant remportait la somme de 1 000 €.

Le Réseau anti-arnaques n'apprécie pas spécialement ces opérations promotionnelles assimilables à des "loteries par révélation". En effet, aucune certitude n'existe quant à la réelle distribution des lots : les emballages gagnants peuvent ne jamais être découverts, ce qui constitue une économie non négligeable pour les organisateurs.

Tout logiquement, le Réseau anti-arnaques a souhaité connaître le nombre de coupons de 1 000 € réellement gagnés.

Une première réponse a éludé en beauté la question posée. La deuxième réponse est venue préciser qu'il s'agissait d'une information confidentielle que MONDELEZ INTERNATIONAL ne souhaitait pas communiquer.

L'organisation d'un tel jeu visait bien à promouvoir la marque HOLLYWOOD et à développer les ventes. La communication du nombre d'heureux gagnants allait donc dans ce sens.

De ce fait, le silence de MONDELEZ INTERNATIONAL ne peut qu'engendrer frustration et suspicion : les 300 000 € ont-ils été réellement dépensés ?

Il démontre aussi l'absence totale de transparence au sein d'un groupe international et un manque évident de respect vis-à-vis de ses clients.

Le 5 janvier 2015





RUBSON RECHIGNE À REMBOURSER

Le 9 octobre 2014, ce client fait l'acquisition de deux absorbeurs RUBSON Aéro 360° au prix de 29,90 €, dans le cadre d'une opération promotionnelle "50 % remboursés".

Il adresse à la société de gestion les documents demandés (justificatif de paiement, preuve d'achat, RIB) et, surprise, se voit refuser le remboursement.

Le courrier émanant de MY QUEST'ON, société de gestion, explique le motif du refus : "Absence des prix entourés sur le ticket de caisse."

Dans le cas présent, le consommateur avait pris le soin de joindre une facture d'achat. Il n'avait pas vu l'intérêt d'entourer le prix sur un document qui ne comportait que le produit concerné par la promotion. Il aurait certainement respecté cette instruction s'il avait fourni un simple ticket de caisse listant plusieurs produits différents.

Volonté délibérée de réduire le nombre de remboursement, ou excès de zèle ? Par courrier du 27 octobre 2014, le Service Conseils RUBSON admet que "après vérification des éléments transmis, regretter la réponse apportée par la société en charge de la gestion de cette opération promotionnelle" et effectue la régularisation du remboursement promis.

Le 3 décembre 2014




 
Copyright 2016. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu